Accueil ::: Historique
 
 

 
 
 
 

Historique


Le 29 février 1896, EMILE MARCHOUX, pasteurien de la première heure, arrivait à Saint-Louis du Sénégal pour y créer un laboratoire de microbiologie dans l'enceinte de l'hôpital.
Le Dr Emile Marchoux en 1900

L'hôpital de Saint Louis du Sénégal
C'est là que débutèrent les premiers travaux de recherche sur l'épidémiologie du paludisme, puis sur la maladie du sommeil et dès 1909 un premier vaccin y était préparé contre la variole. En 1913, le transfert à Dakar, nouvelle capitale de la fédération de l'Ouest Africain, était décidé et le nouveau laboratoire fut implanté sur le plateau des Madeleines au cap Manuel près de l'hôpital central (actuel Hôpital Aristide Le Dantec).

Dès la première année, ce laboratoire de bactériologie et de zootechnie préparait un vaccin contre la rage, puis, l'année suivante, un vaccin contre la peste.

Les premiers bâtiments mis à la disposition du Dr A. LAFONT sur le campus actuel

L'institut Pasteur de Dakar dans les années 1930
En 1924, une convention était signée avec l'Institut Pasteur à Paris. La direction du nouvel Institut Pasteur de Dakar était confiée au docteur CONSTANT MATHIS, ancien élève du cours pasteur de 1905. CONSTANT MATHIS retrouvait le Sénégal avec émotion.


En effet, c'est à saint Louis du Sénégal que son père MICHEL MATHIS, médecin de la marine, était décédé lors de l'épidémie de fièvre jaune qui frappa le pays en 1878 et qui décima le corps médical (22 décès sur 26 praticiens).

  
La Stèle de Gorée avec l'inscription concernant Michel Mathis, père de Constant Mathis

C. MATHIS donna une impulsion nouvelle à l'Institut. Avec A. W. SELLARD et J. LAIGRET, la première souche de virus de la fièvre jaune fut isolée sur singe macaque. A partir de cette souche, SELLARD et LAIGRET préparèrent le premier vaccin contre la fièvre jaune qui fut inoculé pour la première fois en 1934 à 3000 volontaires européens résidant en Afrique de l'ouest.

 

Pièce principale du laboratoire de microbiologie de l'AOF: le Dr A. LAFONT,
le Dr F. HECKENROTH et le préparateur A. BAURY

C'est à MATHIS que l'on doit l'embellissement et l'agrandissement de l'Institut. Un pavillon consacré à l'étude des virus dangereux a été mis en service en 1934. Cette même année, était mise en chantier la construction d'un bâtiment d'une architecture caractéristique de son époque comportant deux ailes réunies par une rotonde haute de 22 mètres et surmontée d'un lanternon. Inauguré le 29 mars 1937, ce bâtiment abritait sur 740m2 les laboratoires de biologie médicale et d'anatomopathologie ainsi que les services du BCG, de la rage et de la fièvre jaune.



Le très fort accroissement des activités de L'Institut allait nécessiter en 1951 la construction d'un bâtiment spécifique pour la production du BCG. En 1960, le Ministère français de la coopération accordait des crédits pour l'édification de deux bâtiments totalisant 2328 m2. L'inauguration par son excellence LEOPOLD SEDAR SENGHOR, Président de la République du Sénégal, eût lieu le 27 février 1962. Ces bâtiments abritent les laboratoires de recherches biomédicales, le centre de vaccination, la bibliothèque, des bureaux et des magasins.

27 février 1962: Inauguration par son SE le président Léopold Sédar senghor
des  bâtiments "recherche" et "administration"

bâtiment administratif

Bâtiment recherche
Le 20 mai 1963 une convention est signée entre la France et le gouvernement du Sénégal qui permet à l'Institut de poursuivre sa " mission d'assistance technique en matière de recherches biologiques, médicales et d'applications pratiques ". Cette convention a été complétée le 27 juillet 1974 par la création d'un conseil de perfectionnement présidé par le Ministère de la santé Publique dont le rôle est " d'examiner et approuver les programmes de formation, de recherche et de production proposés par le Directeur ".


Inauguration du bâtiment "vaccin" en 1987, par son SE le Président Abdou DIOUF et Madame,
en présence de Mme Marie SARR MBODJI, ministre de la Santé,
du Pr A. DEDONDER Directeur de l'Institut Pasteur à Paris et
du Dr Jean Pierre Digoutte Directeur de l'Institut Pasteur à Dakar



Inauguration du Laboratoire d'Entomologie, le 15 juin 2004, par son SE Abdoulaye WADE,
  avec Mme Michèle BOCCOZ, Directrice des Affaires Internationales de l'Institut Pasteur à Paris,
Mme Aminata DIALLO Ministre de la Santé,
SE M. Jean-Didier ROISIN Ambassadeur de France au sénégal
et le Pr François SIMON Directeur de l'Institut Pasteur de Dakar (de droite à gauche)

Le 29 Septembre 2009, l'Institut Pasteur de Dakar devient fondation de droit Sénégalais grâce à la signature à Dakar de ses nouveaux statuts définis par le gouvernement de la République du Sénégal et l'Institut Pasteur, et faisant l'objet du décret N° 210-614 (lien vers le site gouvernemental) du 27 mai 2010 paru dans le journal officiel de la république du Sénégal du 10 juillet 2010.
 
 
 
 
Copyright © 2017 Institut Pasteur de Dakar. Tous droits réservés.