Santé Publique ::: Centre national de référence de la rage
 
 

Centre national de référence de la rage


Centre national de référence de la rage

Objectifs du CNR rage

  • Participer à la mise au point de nouvelles méthodes et techniques de détection du virus et des anticorps rabiques et à la normalisation de ces techniques
  • Organiser la surveillance pour une prise en charge correcte de la rage au Sénégal
  • Contribuer à la mise en place d'un système de recueil de données épidémiologiques, cliniques et biologiques et de contrôle de la rage chez l'homme et chez l'animal au Sénégal
  • Recueillir, traiter et analyser les données séro-épidémiologiques relatives à la rage humaine et animale
  • Développer la recherche sur les aspects spécifiques de la rage

Contexte
La rage, souvent considérée comme une maladie du passé, reste malheureusement d'actualité dans certaines régions du monde. Cette pathologie reste un problème sérieux de santé animale et de santé publique dans de nombreux pays du monde et particulièrement dans les pays en voie de développement. La rage est une zoonose virale à laquelle sont sensibles tous les Mammifères. Elle est due à plusieurs virus du Genre Lyssavirus appartenant à la Famille des Rhabdoviridae qui présentent un tropisme important pour les cellules nerveuses. Elle est transmissible accidentellement à l'homme, généralement à la suite d'une morsure ou d'une griffure par un animal infecté et entraîne presque toujours une mort rapide après le début de la phase clinique. Au Sénégal, l'absence de structure de coordination et de collecte de l'ensemble des informations relatives à la rage de même la méconnaissance de la maladie par la population, la sous-estimation du nombre de cas et le peu ou l'absence d'études épidémiologiques constituent des points faibles de la surveillance de la rage. Dans ce contexte, notre unité sous l'appui de l'IPP a participé à trois projets :

Projet 1 Ragestanbio et diagnostic intra - vitam: Ces deux projets proposent la standardisation biologique et l'acquisition de techniques utilisées pour le diagnostic de laboratoire de la rage et le suivi sérologique des patients traités ou vaccinés. Ces projets ont permis la mise en place les techniques reconnues internationalement par l'Union Européenne et par l'Organisation Mondiale de la Santé que sont : la détection d'antigène rabique par immunofluorescence (IF), l'isolement du virus rabique sur culture cellulaire, le titrage des anticorps antirabiques par la technique de réduction des foyers de fluorescence, le dosage des IgG antirabiques par une technique ELISA utilisant un kit commercial et la RT-PCR sur biopsie de la peau.

Projet 3 STOPRAGE: l'objectif principal était de mettre en place un réseau de surveillance de la rage humaine et animale en Afrique de l'ouest et du centre.

Demande d 'analyse pour suspicion de la rage
Conditions de collecte et d'acheminement des échantillons
Fiche d'investigation : Télécharger pdf


 

 
 
 
 
Copyright © 2017 Institut Pasteur de Dakar. Tous droits réservés.