Recherche ::: Bactériologie Expérimentale ::: Thématiques
 
 

banner_recherche

 
 
 
 

Prévention de maladies diarrhéiques : Surveillance microbiologique et chimique d’aliments à l’origine des maladies entériques transmissibles

Caractérisation de souches de Vibrio parahaemolyticus isolées dans les produits de la pêche et dans l'environnement marin au Sénégal

Ce programme a été réalisé en collaboration avec le laboratoire de contrôle d'une industrie qui prépare et exporte des produits de la pêche (Amerger, Sénégal).

 

L'étude que nous avons menée avait pour but de caractériser et de comparer les souches de Vibrio parahaemolyticus isolées à partir d'échantillons de produits halieutiques et d'eau de mer provenant des côtes Sénégalaises. Elle comporte deux parties :
- de 2005 à 2006, les souches de Vibrio parahaemolyticus étaient principalement recherchées, selon la méthode ISO 8914 1991 (Directives générales pour la recherche de Vibrio parahaemolyticus), dans les produits halieutiques élaborés destinés à l'exportation. Les échantillons provenaient d'une usine de pêche utilisant le système « Hazard Analysis Critical Control Point » (H.A.C.C.P) pour la fabrication de ses produits.
- de 2007 à 2009, une étude prospective à caractère environnemental a été menée sur la matière première et l'eau de mer prélevées au niveau de trois grandes zones de débarquement situées le long du littoral Sénégalais (Saint-Louis au nord, Mbour-Joal-Djiffer au centre, Ziguinchor au Sud). Dans cette deuxième phase, la méthode ISO 8914 et la technique NPP à trois tubes ont été combinées afin d'isoler et de dénombrer les souches de Vibrio parahaemolyticus.
Une centaine (107) de souches de Vibrio parahaemolyticus et apparentées ont été isolées entre avril 2005 et juin 2009 sur un total de 157 échantillons (133 échantillons de produits halieutiques et 24 échantillons d'eau de mer). L'isolement a été réalisé sur milieux TCBS et CHROMagar Vibrio.
La confirmation de l'appartenance à l'espèce Vibrio parahaemolyticus ainsi que la recherche des gènes de virulence ont été réalisées par la méthode PCR en utilisant les amorces spécifiques des gènes tl, tdh et trh.
90 souches ont pu être confirmées comme étant Vibrio parahaemolyticus soit un pourcentage de confirmation de 84 % ; les autres étaient soit V. vulnificus/ alginolyticus, soit Aeromonas ou Photobacterium.
Cependant aucune des souches de V. parahaemolyticus n'était porteuse de gène de virulence tdh ou trh, confirmant la tendance observée dans la majorité cas concernant les souches environnementales.

 

Cas de Salmonella/ produits carnés

Afin de connaître la qualité microbiologique des viandes commercialisées à Dakar, une étude faisant l'objet d'un mémoire d'Ingénieur a été entreprise sur 559 échantillons de viandes (bovins, ovins et poulets) pour rechercher et identifier les pathogènes entériques. Les résultats ont montré que 22,5% des échantillons étaient contaminés par des salmonelles; au total, 18 sérotypes différents ont été identifiés avec une forte prédominance du sérotype Bredeney. L'étude de la sensibilité des souches aux antibiotiques a montré une multirésistance aux sulfamides (19%), aminosides (11%),et aux tétracyclines (6,34%),

Etude de la prévalence des résidus d'antibiotiques dans les viandes commercialisées à Dakar

L'utilisation anarchique d'antibiotiques en médecine vétérinaire peut entraîner une persistance de résidus dans les viandes; ces résidus peuvent être à l'origine de l'émergence et de la dissémination de bactéries multirésistantes. L'étude a été réalisée sur le même échantillonnage précité. Les résultats ont montré une prévalence globale en résidus de 22,5% ; les résidus détectés sont : bêtalactamines-Macrolides (77%), bêtalactamines-tétracyclines (27%), sulfamides (8,7%), aminosides (7,9%). En comparant les deux études, nous avons conclu qu'il n'y avait pas de lien entre la présence de résidus dans les viandes et l'antibiorésistance des salmonelles ce qui suggère deux hypothèses : soit les salmonelles identifiées dans les viandes proviennent d'une contamination post-abattage, soit les traitements sont effectués tardivement, entraînant une accumulation des antibiotiques.

 
 
 
 
Copyright © 2017 Institut Pasteur de Dakar. Tous droits réservés.